BODYBUILDING
BODYFITNESS ET FIGURE

Bodyfitness

    
La catégorie Bodyfitness s’adresse aux femmes possédant (ou souhaitant avoir) un certain degré de masse musculaire, afin de présenter un corps très athlétique, mais sans être exagérément "bodybuildée". Cette catégorie se situe clairement à mi-chemin entre le niveau bikini et le niveau bodybuilding-Women's Physique. Un certain volume musculaire doit donc être ici présent mais sans pour autant être exagéré, et la définition musculaire doit demeurer marquée sans pour autant atteindre le degré "écorché" demandé en Women's Physique. En revanche, tout comme il l‘est demandé en Women's Physique, la ligne de l’athlète pratiquant le Bodyfitness doit être parfaitement équilibrée : une taille fine, des cuisses et un fessier galbés, et un haut de buste en V avec des grands dorsaux qui ressortent bien, et des épaules très galbées.

Le Posing est ici simplifié car aucune pose de type bodybuilding n’est demandées, et il n’y a pas non plus de round Posing libre. Ainsi, seules les poses 4 faces doivent être présentées. Un seul passage sera effectué en maillot deux pièces (mais reliés dans le bas du dos) et en chaussures à talon. La couleur du maillot est librement choisie par l’athlète, et les chaussures à talon sont limitée à 1 cm pour la semelle, et à 12 cm pour le talon. Côté joaillerie seuls les bijoux suivants sont autorisés (dans la limite du bon goût) : boucles d’oreilles, bracelet, et bague.

Figure
     
Dans certaines compétitions (ou fédérations) la catégorie « Figure » est une dénomination utilisée à la place de la dénomination « Bodyfitness ». Mais pour ainsi dire il ne s’agit là que d’une simple modulation de nom, car si par le passé il existait bel et bien une petite différence entre Bodyfitness et Figure (volume musculaire et degré de sèche très légèrement inférieur pour une Figure), ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. À noter que la catégorie Figure est le terme utilisé à l’IFBB ProLeague, alors que le terme Bodyfitness demeure celui utilisé à l’IFBB International.

Chez les "Figures" les américaines ont clairement pris le dessus sur leurs concurrentes internationales, et il est aujourd’hui bien rare qu’une non-américain décroche un titre mondial dans cette catégorie. Les deux premières athlètes à avoir profondément marqué cette discipline furent (selon moi) Erin Stern et Nicole Wilkins, qui se livrèrent une bataille acharnée au sommet de l’Olympia de 2009 à 2014 (duel qui tourna à l’avantage de Wilkins).

La relève viendra à partir de 2015, où trois nouvelles athlètes vont former une nouvelle élite, et vont dès lors se partager à elles seules les plus prestigieux titres mondiaux, il s’agit Candice Lewis, Latorya Watts, et Cidney Gillon. Si Lewis ne fut jusqu’à aujourd’hui jamais couronnée Miss Olympia Figure, Watts en revanche fut titrées en 2015 et 2016, avant que Cidney Gillon ne gagne la faveur des Juges de 2017 à 2020, devenant désormais l’athlète à battre.

BODYBUILDING
  Coach
 -->  Photos des Compétitions et des Compétiteurs : cliquez sur l'un des logos
 -->  Photos des Compétitions et des Compétiteurs : cliquez sur le logo
Bodybuilding Masculin, focus du moment
Chris Bumstead
• 2015 - CBBF Championships, Men’s Junior, 1st
• 2016 - CBBF Championships, Open Heavyweight, 2nd
• 2016 - IFBB North American Championships, 1st (Pro Card)
• Mr Olympia Classic Physique : 2nd in 2017 and 2018 ; Winner in 2019 and 2020

» Voir photos : lien 1-   lien 2- 
Bodybuilding Féminin, focus du moment
Hattie Boydle
• 2015 - WBFF World Championships, 4th
• 2016 - WBFF World Championships, 1st

» Voir photos : lien 1-   lien 2- 
Mémoire du Bodybuilding, la Rétrospective du moment
Larry Scott
» Ses meilleurs résultats :
• 1959 - Mr. Idaho, Winner
• 1960 - Mr. California - AAU, Winner
• 1961 - Mr. Pacific Coast - AAU, Winner
• 1962 - Mr. America IFBB, Winner
• 1963 - Mr. Universe IFBB, 1st in Medium
• 1964 - Mr. Universe IFBB, Winner
• 1965 - Mr. Olympia, Winner
• 1966 - Mr. Olympia, Winner

» Voir photos : lie1-   lien 2-