BODYBUILDING
ÉTUDE PHOTOGRAPHIQUE - ÉTUDE DE CAS

     Pour cette étude de cas je vous propose un culturiste concourant à un niveau avancé. Le choix de la pose "double biceps de face" n’est pas anodin car c’est tout simplement celle où le plus grand nombre de points forts et de points faibles sont visibles et édifiants. Bien que d’autres poses doivent être étudiées pour ce type de travail, le "double biceps de face" doit toujours demeurer la pose de référence.
Que remarque-t-on de Positif chez cet athlète ?
• Des bras au développement très honorable, et notamment des triceps développés sur toute leur longueur.
• Des pectoraux bien développés dans leur portions supérieures (chef claviculaire, et chef sterno-costal moyen et supérieur).
• Des cuisses au volume imposant.
• Une sèche réussie. 


Les points Négatifs :
1 - Sous-développement de la portion externe des Biceps (défaut très fréquent). Il faut de plus remarquer qu'ici les doigts sont orientés face aux juges, une position anatomique qui allonge le biceps, mais qui pourtant ne parvient pas ici à en faire oublier le sous-développement de la portion externe. Afin de masquer au maximum ce défaut et pour qu’il n’apparaisse pas de façon plus flagrante, ce culturiste a probablement volontairement choisi de ne pas effectuer une rotation plus conventionnelle de ses mains lors de son double biceps de face.

2 - Sous-développement d’une zone bien ciblée des Grand Pectoraux : le chef sterno-costal inférieur et le chef abdominal (défauts très fréquents). Ainsi, il s'opère une disparition du volume pectoral lorsque les bras sont levés, résultant d’un sous-développement de la zone inférieure des grands pectoraux. 
 
3 - Sous-développement des Grands Dorsaux. Il apparait très clairement que c’est le point le plus faible de ce culturiste. Il en résulte un important manque d’ampleur de son buste, et une absence de forme en V du dos.

4 - Planche abdominale insuffisamment marquée. En général ce défaut résulte d’une Sèche insuffisamment aboutie, ou alors d’un manque de développement des abdominaux (parfois les deux). Dans le cas présent il s’agit d’un manque de développement musculaire des abdos, car il apparait assez clairement que la Sèche de ce culturiste est plutôt bien réussie.

5 - Sous-développement des muscles Couturiers, ce qui engendre un manque de définition sur la face intérieure des cuisses.

6 - Sur-développement du Vaste Externe. Le volume des cuisses de ce culturiste constitue un de ses points forts, mais trop fort, au point de créer un déséquilibre esthétique de l’ensemble du corps. Le responsable ici est tout trouvé, il s’agit du vaste externe.

7 - Léger manque de développement des muscles Soléaires. Bien que le volume des mollets de ce culturiste soit tout à fait honorable (ce qui n'est malheureusement pas souvent le cas chez les culturistes…), le fort volume de ses cuisses l’oblige à avoir davantage encore de largeur au niveau des mollets afin d’améliorer là encore son équilibre musculaire. Un développement plus prononcé des solaires lui permettrait d’engendrer un écartement de ses jumeaux, et permettrait également d’éviter que le pic de largeur de ses mollets ne se retrouve trop haut. Mais entendons-nous bien, chez cet athlète ce 7ème défaut reste mineur comparé aux 6 autres.

BODYBUILDING
  Coach
 -->  Photos des Compétitions et des Compétiteurs : cliquez sur l'un des logos
 -->  Photos des Compétitions et des Compétiteurs : cliquez sur le logo
Mémoire du Bodybuilding, la Rétrospective du moment
Larry Scott
» Ses meilleurs résultats :
• 1959 - Mr. Idaho, Winner
• 1960 - Mr. California - AAU, Winner
• 1961 - Mr. Pacific Coast - AAU, Winner
• 1962 - Mr. America IFBB, Winner
• 1963 - Mr. Universe IFBB, 1st in Medium
• 1964 - Mr. Universe IFBB, Winner
• 1965 - Mr. Olympia, Winner
• 1966 - Mr. Olympia, Winner

» Voir photos : lie1-   lien 2-