BODYBUILDING
CLASSIC PHYSIQUE

    La catégorie Classic Physique fit son apparition dans les compétitions durant l’année 2016, suite à une initiative de la fédération "NPC - IFBB Pro League", avec pour ambition de retrouver sur scène des athlètes se rapprochant des standards du bodybuilding tel qu’il était pratiqué durant les décennies 50, 60 et 70. Les compétiteurs de l’époque y étaient déjà très volumineux et très bien proportionnés, et surtout ils avaient eu le bon goût de conserver une taille fine ! Et c’est là la principale raison de l’émergence (et du succès) de la catégorie Classic Physique ces dernières années : l’immense majorité du monde du bodybuilding en avait ras le bol de constater les dérives dopantes gangrénant leur sport depuis la fin des années 90, avec notamment des corps de moins en moins esthétiques, présentant de gros déséquilibres, et un ventre proéminent !

Alors certes, la catégorie Bodybuilding existe toujours et a encore beaucoup de succès auprès d’un certain public, mais le très bon accueil que reçu la catégorie Classic Physique (et sa mise en place par la suite par l’ensemble des fédérations sportives mondiales) en dit long sur l’attente du public qui dans sa majorité réclamait un changement de mentalité concernant les abus du dopage, et qui réclamait par la même un retour vers les fondamentaux du bodybuilding.

Ainsi, même si le développement musculaire demandé aux Bodybuilders Classic demeure important, ils doivent cependant et impérativement conserver une taille bien fine et étroite. La définition musculaire doit rester très marquée, et l’équilibre musculaire irréprochable.

La tenue sur scène se compose d’un boxer, et le "Posing Imposé" demandé par les juges est quasiment le même que celui demandé en catégorie Bodybuilding, excepté que la Pose Vacuum + une pose dite « Classic » sont demandées en plus lors des comparaisons en ligne. Durant la chorégraphie du "Posing Libre" l’athlète devra par ailleurs privilégier le recours à des poses dites là aussi « Classic ».

Depuis son lancement en 2016, jusqu’à aujourd’hui en 2021, je trouve que le niveau des compétiteurs reste de manière générale assez faible dans cette nouvelle catégorie, et pour ne rien arranger les juges sont de leur côté encore un peu perdus… Mais nul doute que dans les années à venir les choses s’amélioreront, et on aura sans doute droit à de très belles batailles d’ici peu.

En attendant, voici ci-dessous les athlètes qui selon moi s’en tirent les plus honorablement, et se démarquent clairement de leurs concurrents. Vous retrouverez ainsi le premier "Mr Olympia Classic Physique" (année 2016) Danny Hester, vraiment un magnifique athlète ! Vous découvrirez également Chris Bumstead (Mr Olympia en 2019 et 2020), puis Steve Laureus (décrochant un podium lors des Arnold Classic USA 2019 et 2020), ainsi que Terrence Ruffin (second à l’Arnold Classic USA 2020 et à l'Olympia 2020).

BODYBUILDING
  Coach
 -->  Photos des Compétitions et des Compétiteurs : cliquez sur l'un des logos
 -->  Photos des Compétitions et des Compétiteurs : cliquez sur le logo
Bodybuilding Masculin, focus du moment
Chris Bumstead
• 2015 - CBBF Championships, Men’s Junior, 1st
• 2016 - CBBF Championships, Open Heavyweight, 2nd
• 2016 - IFBB North American Championships, 1st (Pro Card)
• Mr Olympia Classic Physique : 2nd in 2017 and 2018 ; Winner in 2019 and 2020

» Voir photos : lien 1-   lien 2- 
Bodybuilding Féminin, focus du moment
Hattie Boydle
• 2015 - WBFF World Championships, 4th
• 2016 - WBFF World Championships, 1st

» Voir photos : lien 1-   lien 2- 
Mémoire du Bodybuilding, la Rétrospective du moment
Larry Scott
» Ses meilleurs résultats :
• 1959 - Mr. Idaho, Winner
• 1960 - Mr. California - AAU, Winner
• 1961 - Mr. Pacific Coast - AAU, Winner
• 1962 - Mr. America IFBB, Winner
• 1963 - Mr. Universe IFBB, 1st in Medium
• 1964 - Mr. Universe IFBB, Winner
• 1965 - Mr. Olympia, Winner
• 1966 - Mr. Olympia, Winner

» Voir photos : lie1-   lien 2-