LE CARDIO - INTRODUCTION
Lorsque l’on brûle des calories en bougeant, les réserves énergétiques graisseuses sont loin d’être les premières utilisées ! Les substrats intramusculaires les plus rapidement disponibles, à savoir l’ATP immédiats et la phosphocréatine, sont en premier lieu utilisés par les myocytes pour soutenir les premières secondes d’effort. Lorsque ce dernier s’avère un peu plus long (1 à 2 min), c’est le glycogène musculaire (polymère de glucose) qui prend le relai. Puis au-delà des 2 minutes d’effort, la consommation de substrats extra-musculaires, à savoir le glucose plasmatique et des acides gras, vont se joindre à la dégradation du glycogène. Plus l’effort durera longtemps (à une allure modérée), plus la proportion d’utilisation des acides gras stockés dans vos réserves adipeuses va grandir, vis-à-vis du glycogène et du glucose plasmatique.
Comme vous pourrez le remarquer sur ce graphique, ce n’est qu’à partir de 30 minutes de cardio que l’utilisation des graisses par l’organisme devient significative vis-à-vis de celle des sucres.
Lecture Conseillée
Edition spéciale de "Musclemag" (reprise par "Bodyfitness") parue en 1997 pour les 50 ans d’A. Schwarzenegger. Une vraie pépite ! Près de 200 pages consacrées à une description détaillée faite par Arnold lui-même sur ses méthodes et astuces d’entrainement.