EME CYCLE - LA COMPETITION
Durant 24 à 48 heures, l’objectif sera ici d’atteindre et de conserver le pic de sa définition musculaire au terme d’une sèche très poussée. Des ajustements diététiques interviendront pour ce faire (baisse de l’apport hydrique, et rebond glucidique). Il est par ailleurs important que le degré de fatigue de l’athlète ne dépasse pas une certaine limite, car la montée sur scène approchant, de la lucidité et de l’énergie seront nécessaire afin de faire la différence face à la concurrence.
Ce cycle est également le celui où les préparatifs à la présentation sur scène doivent être finalisés. Dans les dernières semaines de sèches, ainsi que durant les derniers jours pré-compétition, l’athlète doit répéter son Posing libre, peaufiner sa chorégraphie, et s’assurer d’effectuer un Posing imposé parfait. Il devra également soigner son bronzage et son tan afin d’être à son meilleur avantage sur scène.

Bien que cela puisse paraitre évident, je me permets quand même de le rappeler : le choix des compétitions auxquelles vous souhaitez participer durant l’année à venir est une réflexion qui doit se faire au tout début de la saison, ainsi, vous vous laisserez le temps nécessaire pour bien les préparer. Une prise de masse puis une sèche ne doivent jamais s’effectuer dans l’urgence, sous peine de sous-optimiser son potentiel et de foirer sa préparation. Il vous sera alors bien difficile de vous présenter à 100 % le jour J, et les juges le verront !

Lecture Conseillée
Edition spéciale de "Musclemag" (reprise par "Bodyfitness") parue en 1997 pour les 50 ans d’A. Schwarzenegger. Une vraie pépite ! Près de 200 pages consacrées à une description détaillée faite par Arnold lui-même sur ses méthodes et astuces d’entrainement.