LES  PROTEINES

La Digestion des Protéines
Lecture Conseillée
Une protéine est une macromolécule composée d’acides aminés (ou aminoacides) reliés entre eux par une liaison peptidique, formant ainsi une ou plusieurs chaines polypeptidiques. Bien qu’il existe dans la nature plus de 300 molécules aminoacides différentes, seul 20 d’entre elles participent à la composition des protéines, on les appelle donc acides aminés protéinogènes. Parmi ces 20 acides aminés, 8 sont dit "essentiels" car ils ne peuvent être synthétisés par l’organisme. L’alimentation tient donc un rôle "essentiel" pour assurer leur indispensable présence dans le corps.
Selon l’origine de la protéine sa composition en acides aminés sera plus ou moins importante (de 100 à 200 pour la plupart des protéines). Durant la digestion, les protéines présentes dans le bol alimentaire stomacal provoquent la libération de pepsinogènes (enzymes digestives inactives) depuis les vésicules enzymatiques des cellules principales de l’estomac. Les cellules pariétales de la muqueuse gastrique vont alors sécréter de l'acide chlorhydrique (principal constituant des acides gastriques) qui va hydrolyser les pepsinogènes en pepsines. Désormais activées, les enzymes pepsines vont pouvoir hydrolyser les liaisons peptidiques des protéines, qui deviennent alors de simples peptides (à noter que la pepsine active elle-même d'autres pepsinogènes en pepsines, de par une réaction autocatalytique).

Edition spéciale de "Musclemag" (reprise par "Bodyfitness") parue en 1997 pour les 50 ans d’A. Schwarzenegger. Une vraie pépite ! Près de 200 pages consacrées à une description détaillée faite par Arnold lui-même sur ses méthodes et astuces d’entrainement.
Les peptides vont ensuite passer dans l’intestin grêles, où les enzymes peptidases intestinales (trypsines, chymotrypsines, carboxypeptidases, toutes trois issues des sucs pancréatiques) vont se charger de terminer l’hydrolysation des liaisons peptidiques afin d’isoler les acides aminés, et de les rendre ainsi libres. Ces derniers pourront alors traverser la paroi intestinale (absorption intestinale) pour se retrouver dans la veine porte, d’où ils s’achemineront vers le foie. Le milieu hépatique est la dernière étape avant que les aminoacides ne soient libérés dans le réseau sanguin général, pour ensuite aller remplir leurs missions.

Les acides aminés ont des implications multiples et indispensables dans la vie de nos cellules. Ils structurent les protéines, aux combiens variées, de notre organisme : muscle, peau, enzymes, hémoglobine, immunoglobuline, ferritine, protéines trans-membranaires, etc… Les acides aminés sont également impliqués dans la synthèse et la vie de nos hormones, de nos neurotransmetteurs, et de notre ADN. Enfin, ils peuvent aussi servir de précurseur énergétique. Ce qui nous intéresse dans le domaine sportif, c’est tout particulièrement leur rôle dans la régénération cellulaire post-entraînement.