LES  LIPIDES

Acides Gras Saturés, et Insaturés Trans
Les chaînes carbonées n’ayant pas de doubles liaisons sont donc pourvues de carbones totalement libres, ce qui engendre la fixation d’un atome d’hydrogène sur chaque atome de carbone. La molécule sera dite saturée car elle ne pourra pas compter plus de carbone que d’hydrogène. C’est également le cas pour les acides gras insaturés trans (= transformés), qui sont obtenus industriellement de par l’ajout d’atomes d’hydrogène à des acides gras insaturés (hydrogénation partielle ou complète).
Il en résulte que les graisses saturées et insaturées trans sont plus solides et compacts, elles résistent donc mieux à la chaleur et s’oxyderont plus difficilement.

Lecture Conseillée
Les AG saturés
Bien qu’ils constituent une haute source énergétique, il faut les ingérer avec modération car ils sont précurseurs de pathologies cardiovasculaires. Par ailleurs, ils favorisent la prise de poids, restant plus longtemps dans le système sanguin leur captation par les adipocytes s’accroit. De plus, ils ne seront jamais les premiers choisis lors de la lipolyse. Mais si certains acides gras saturés sont vraiment nocifs pour l’organisme, d’autres s’avèrent en revanche très intéressants, du fait notamment de leur chaîne carbonée plus courte. Ces derniers favorisent la fabrication d’hormones stéroïdiennes, inhibent le développement de cellules cancéreuses, ne surproduisent pas de VLDL et les rendent de meilleur qualité (les gras à chaîne moins longue arrivent plus vite au foie en prenant le chemin de la veine porte), ils interviennent aussi dans les messages cellulaires et la fonction immunitaire, et ils véhiculent les vitamines liposolubles (notamment A et D).
Edition spéciale de "Musclemag" (reprise par "Bodyfitness") parue en 1997 pour les 50 ans d’A. Schwarzenegger. Une vraie pépite ! Près de 200 pages consacrées à une description détaillée faite par Arnold lui-même sur ses méthodes et astuces d’entrainement.
- L’acide Butyrique (C4 chaîne courte) : excellente source d'énergie pour l'épithélium intestinal, et régule l’expression de plusieurs gènes. (beurre, et matières grasses des produits laitiers)
- L’acide Laurique (C12 chaîne moyenne) : il inhibe un peu les récepteurs LDL, mais permet la synthèse d’oméga 3. (l’huile de coco et l’huile de palmiste, la margarine)
- L’acide Myristique (C14 chaîne moyenne) : il participe au métabolisme, car facilement catabolisé via la bêta oxydation, et il stimule l’activité protéique intracellulaire. il participe beaucoup à la synthèse de VLDL et HDL, et aurait un effet quelque peu inhibant sur les récepteurs LDL. (l’huile de coco et l'huile de palmiste)
- L’acide Palmitique (C16 chaîne longue) : fort potentiel énergétique, mais difficilement oxydable. Il favorise la lipogenèse des acides gras à chaîne longue. il participe beaucoup à la synthèse de VLDL, et aurait un effet quelque peu inhibant sur les récepteurs LDL. (l’huile de palme, graisses et huiles animales ou végétales, ainsi que tous les produits industriels nécessitant une longue conservation, souvent les plus mauvais pour la santé).
- L’acide Stéarique (C18 chaîne longue) : il est plus difficilement oxydable, mais n’augmente pas la synthèse de VLDL car il est transformé au niveau du foie en sa forme mono-insaturé, l’acide gras Oléique. (graisses animales et végétales)
Les sources alimentaires riches en acides gras saturés : (généralement les produits d’origine animale) agneau, veau, bœuf, charcuterie, jaune d’œuf, beurre, fromage, yaourt, noix de coco, huile de palme, graisses végétales, et pratiquement tous les plats pré-cuisinés. Evitez les viandes non biologiques (souvent les premier prix), car leur lipides saturés s’accompagnent fortement de déchets médicamenteux et hormonaux. Privilégiez donc les producteurs respectant l'alimentation et l'hygiène de vie de leurs élevages.
Les AG insaturés trans
Ils sont toxiques pour l’organisme. Certains fabricants alimentaires les choisissent parce qu’ils sont bon marché, mais aussi parce qu’ils améliorent le goût de certains aliments et allongent leur durée de conservation. Pur produit de l'industrie agroalimentaire, ces graisses artificielles s’avèrent pourtant catastrophiques pour la santé. Au-delà d’une prise poids quasi inévitable, les gras insaturés trans perturbent les activités enzymatiques, empêchent la bonne utilisation des gras omégas 3 et 6, et perturbent la structuration phospholipidique, réduisant donc l’assimilation intestinale et post intestinale des acides aminés et des sucres. Ces lipides artificiels engendrent des déséquilibres membranaires qui sont précurseurs de déclin cognitif, de dépression, d’anxiété, de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, du risques d’AVC, et du développement de certains cancers.
Les aliments riches en acides gras insaturés trans : Produits fabriqués artificiellement et nourriture servie dans la restauration rapide, fritures, beignets, biscuits, chips, pâtisseries industrielles, certains produits laitiers… En cas de doute, vérifiez l'étiquette.