LES  GLUCIDES

Le Rôle des Glucides
Les glucides (également appelés hydrates de carbone ou carbohydrates) sont des molécules composées de plusieurs carbones, d’un groupement aldéhyde ou cétone, et de plusieurs groupements hydroxyle (-OH). Certains glucides comportent également des atomes d'azote ou de phosphore. Bien que l’organisme puisse en synthétiser une certaine partie (j’y reviendrai un peu plus loin), l’immense majorité des sucres circulant dans notre organisme provient de notre alimentation quotidienne. Les glucides ont une finalité unique et très simple, nous fournir en énergie : leur dégradation engendre des produits qui serviront à la synthèse de molécules d’ATP (adénosine triphosphate = adénine (vit B4) + ribose (un sucre) + 3 phosphates), dont chacune engendre 42 KJ lors de leur hydrolyse. Si l’ATP est nécessaire à la production d’énergie mécanique, l’immense majorité de l’adénosine triphosphate que nous synthétisons servira à de nombreux autres processus : énergie thermique (afin d’assurer la thermogénèse de l’organisme), réactions chimiques du métabolisme des protéines, lipides, et glucides, métabolisme du système nerveux, métabolisme digestif, rénal, hépatique...

Pour pénétrer dans une cellule (et parfois pour en ressortir), les oses (glucides post digestion) traversent les membranes cellulaires via des protéines de transport spécifiques appelées GLUT perméases, dont voici les plus importantes :

Lecture Conseillée
Edition spéciale de "Musclemag" (reprise par "Bodyfitness") parue en 1997 pour les 50 ans d’A. Schwarzenegger. Une vraie pépite ! Près de 200 pages consacrées à une description détaillée faite par Arnold lui-même sur ses méthodes et astuces d’entrainement.
- A noter que GLUT 2 permet également la sortie des oses, en plus de leur entrée.
- A noter que GLUT 4 est insulino-dépendant : les cellules pourvues majoritairement de ces transporteurs ont donc un métabolisme glucidique dépendant de la concentration sanguine d’insuline. Cette hormone (via ses récepteurs insuliniques) autorisera l’activité des GLUT 4 et donc la pénétration cellulaire du glucose (ceci concerne principalement les muscles et des adipocytes, dont 90 % des glucotransporteurs membranaires sont des GLUT 4).